Ce sont des liens tissés au hasard de rencontres, de multiples histoires aux méandres imbriqués qui finissent par n’en faire qu’une. Comme celle de la fuite du temps. Ni les mots ni les images ne pourraient les raconter. On s’y essaie quand même dans l’espoir d’y comprendre quelque chose. Chacun y trouve peut-être un morceau de lui-même, un peu de ses incertitudes, de ses  -des-espérances, de ses étonnements…un écho, une résonance, une ombre portée.